Plants de tomates et portes ouvertes au Jardin de la Ratisse

Publié le par equilibreen3D

Jean Pierre et Marie Martin ont repris il y a environ 10 ans, la suite de M. Jariais à la Ratisse (Loubès Bernac), Ferme maraichère en bio depuis plus de 20 ans. Ils commercialisent leurs légumes sur les marchés de Bergerac et de Sainte Foy.

Depuis quelques années, ils nous proposent au printemps des plants de légumes biologiques, principalement de tomates.


«Cela nous permet de faire la soudure car la trésorerie n’est pas fameuse au sortir de l’hiver. Avec le temps, nous avons appris à produire de très beaux plants. Beaucoup de jardiniers recherchant les variétés anciennes, cette activité rencontre un franc succès.

La tomate symbolise la volonté de sauvegarde de la biodiversité : il y a 7 ou 8 ans, j’ai été un des premier à proposer des variétés oubliées ; sur mon étal, les tomates étaient noires, roses, vertes, jaunes ou blanches... Mais à l’époque, une tomate qui n’était pas ronde et rouge, ça n’était pas une tomate. Aujourd’hui les consciences s’éveillent et les jardins se diversifient.

Les plants proposés à la vente sont bichonnés depuis la naissance, soignés à la tisane d’ortie depuis le premier repiquage ; c’est un anti-stress et un engrais de croissance parfait. Je la prépare avec 5 kg de feuilles pour 5 litres d’eau bouillante, Je la laisse complètement refroidir avant de la filtrer puis je la pulvérise diluée à
10 % sur les plants. Je conseille d’ailleurs de continuer régulièrement ce traitement en ayant soin de vaporiser en pleine chaleur pour que la plante soit bien sèche le soir venu. Il ne faut pas hésiter à y ajouter de la bouillie bordelaise en cas de danger.

Pour planter en pleine terre, on attendra le mois de mai ou on protégera les plants du froid. Il est primordial après la plantation de maintenir les pieds bien humides. Quelques fleurs (roses ou oeillets d’Inde, soucis...) plantées au milieu des tomates chasseront les nématomes.

Pour avoir de beaux fruits, il faudra tailler la plante car c’est une liane qui aura toujours tendance à grimper. Maintenez les pieds bien dégagés de tout gourmand jusqu’au troisième bouquet, sans feuille pendant vers le sol afin de prévenir les maladies.»


Nous aurions encore beaucoup de conseils à demander à Jean Pierre, mais les lignes nous étant comptées, nous profiterons de la journée porte-ouverte au Jardin de la Ratisse (le 26 avril) pour échanger plus longuement sur ce sujet et bien d’autres...


«Outre la vente de plants et le petit marché bio, il s’agit bien là d’une rencontre amicale qui permet à nos clients de connaître le lieu de naissance de leurs légumes et nos méthodes de production.

C’est aussi l’occasion d’échanger dans un autre contexte, sans le banc de marché entre nous.

C’est pourquoi nous invitons tous ceux qui aimeraient partager un repas convivial avec nous à apporter le plat de leur choix, et un zeste de bonne humeur...»


Rendez-vous donc le 26 avril à partir de 10 heures.


Propos de J-Pierre et Marie Martin recueillis par Dominique Sanguine

Publié dans Article des éco-echos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article