La cendre dans le jardin

Publié le par equilibreen3D

De la cendre de bois dans le jardin !

Testée et approuvée par les anciens et nouveaux jardiniers naturels…

Mais pourquoi faire ?

Pour conserver ou améliorer la vie et la richesse d’un sol on peut faire des amendements organiques (matières en décomposition comme le compost qui vont apporter de la « nourriture » durablement) et des amendements minéraux qui vont apporter des éléments mis à disposition des plantes plus rapidement comme la cendre ou la chaux par exemple. Cette forme d’amendement est utilisée pour rééquilibrer le sol en éléments déficitaires ! Mais c’est toujours le sol que l’on enrichit et non la plante comme le font les engrais, ce qui à contrario déséquilibre le sol et le stérilise.

La cendre de bois contient principalement calcium, phosphore, magnésium et potasse, plus des oligo-éléments, ce qui a de nombreux effets bénéfiques ; remonte le Ph d’un sol trop acide (à éviter pour les plantes de terre de bruyère), améliore la fructification et la résistance aux maladies…

Toutefois il faut veiller à ne jamais utiliser de cendres de bois traités car les substances toxiques affaibliraient les plantes et en avant les maladies !

D’autre part il ne faut pas en abuser, les cendres sont solubles et chargées en sels ; trop dosé cela pourrait inhiber la croissance des plantes, provoquer la mort des micro-organismes et ainsi nuire à l’assimilation des nutriments par les plantes.

Il est donc recommandé d’apporter 50g de cendres tamisées au m² (jusqu’à 100g pour une terre trop acide) une seule fois par an, au début du printemps ou à l’automne. Une fois épandue, un petit coup de griffe pour l’enfouir en surface et le tour est joué !

                                                                                                                                                                                     Karine Louis

Publié dans Article des éco-echos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article