Didier Huot

Publié le par equilibreen3D

Scieur mobile et acteur de l’éco-construction

Un idéaliste

C’est un philosophe que j’ai rencontré là, par la pensée et par les actes. Au fil de discussions animées sur l’écologie, la lenteur des prises de conscience et la difficulté à agir efficacement, j’ai relevé cette phrase : « On atteindra probablement pas l’idéal, c’est une utopie et chacun a la sienne, mais on tend vers. »… ça remotive quand on a tendance à baisser les bras, non ?

Cette petite introduction a pour but de vous inviter, chers lecteurs, à le rencontrer et le faire venir chez vous par exemple…




Un savoir-faire

Sur ce, venons-en à son métier.

La scierie mobile est une activité qui se développe doucement en France et ils ne sont pas nombreux en Dordogne mais cela pourrait bien être un métier d’avenir. L’idée c’est qu’il arrive directement chez vous avec sa machine remorquée et il en sort des planches, des poutres, des chevrons… ce dont vous avez besoin et avec le bois présent sur place (soit vos propres arbres abattus, soit des grumes que vous vous êtes fait livrer). ça coûte moins cher et ce n’est pas du bois cultivé de manière outrancière et dévastatrice.

Je ne sais pas s’il serait possible de faire toutes les charpentes, tous les meubles, etc. par ce moyen mais il s’agit bien d’une alternative qui tend vers l’écologie.

De plus, avec toute la sciure produite, il y a de quoi alimenter vos toilettes sèches !


Des tuiles en bois

Avec la tempête de cette année, Didier a du pain sur la planche, ce qui lui laisse peu de temps pour son projet : développer le concept de tuiles en bois. En fait, il s’agit d’un vieux savoir-faire disparu après la grande guerre (comme tant d’autres choses) et que quelques personnes proposent à nouveau. Pour se faire il faut un bois dur comme du châtaignier, de l’acacia ou du mélèze, et c’est joli et solide...

Affaire à suivre donc et si cela vous intéresse, vous trouverez
plus d’informations sur son site http://www.cie-forestiere.fr/ ou sur http://www.scieurdelong.com/.

Renseignements au 0553543283.

Karine Louis

  

Publié dans Article des éco-echos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article